Prendre des résolutions… Et réussir à les tenir !

Faire des Résolutions, c’est Bien !

Réussir à les tenir, c’est Mieux !!

Dans cet  article vous allez découvrir quelle astuce et quelle méthode j’emploie pour tenir mes résolutions jusqu’à la réussite complète.

 Country-Road-with-Balloons

Combien de fois avez-vous pris de bonnes résolutions en janvier, ou au retour des vacances …

…Pour ne plus les respecter dès février !

L’objectif était trop ambitieux,

Il manquait de réalisme,

Il était vague et mal défini,

Il était trop compliqué.

Vous avez craqué.

 

Alors, comment faut-il faire  ?

Voici une histoire vraie :

Il était une fois un jeune homme d’une trentaine d’années, c’était un fumeur. Il avait commencé à l’âge de 14 ans, en fumant en cachette, au fond de la cour du lycée près des cabinets, là où les surveillants ne passaient presque jamais. Il achetait alors des P4, petits paquets de 4 cigarettes abominables, vendus à l’époque 20 centimes de francs !

20 ans après, il fumait encore et avait pris l’habitude de se rouler les cigarettes, il ressentait un grand plaisir sensuel en les roulant ! il fallait une grande dextérité pour les faire bien régulières, ni trop tassées, ni trop molles, ni trop fines, nitroglycérine. (non, là je m’égare, pardon !)

La meilleure cigarette est celle du matin, la première. Juste après le petit déjeuner.

Un beau matin, il cherche son paquet de tabac et ne le trouve pas ! il cherche partout, il s’énerve, il est en manque !

Il finit par le retrouver, s’en roule une en vitesse, saute dans sa voiture, et là il constate qu’il arrivera de toute façon en retard à son travail, et il déteste cela.

Il se traite de tous les noms, s’injurie d’une manière que je n’ose même pas écrire ici, jette sa clope après la première bouffée, et se dit que ce sera la dernière !

 

Bien sûr, vous avez compris que c’était moi ce fumeur. 30 autres années se sont écoulées depuis,sans que je reprenne jamais la moindre cigarette.

J’avais installé un blocage : si je reprenais une cigarette, je serais devenu le dernier des minables, un être faible qui se fait dominer par quelques feuilles d’une plante ? jamais !

Pour me narguer, j’ai laissé le paquet de tabac bien visible sur le tableau de bord de la voiture : tous les matins, je le voyais, au moment où l’envie de fumer était la plus forte, et j’ai tenu bon ! Pire encore : chaque fois que je voyais quelqu’un avec un paquet de tabac et des feuilles, je lui piquais pour en rouler une… et lui laisser ! (je vous ai dit que j’aimais beaucoup ça.)

D’une certaine façon, continuer d’en rouler de temps en temps m’aidait à tenir et à renforcer ma motivation.

Je dois être une personne excessivement orgueilleuse avec un égo démesuré pour ne pas céder au défi que je m’étais lancé…

Je me suis dit que si ce jour là j’avais égaré mon paquet, ce n’était pas « innocent », ça devait être un acte manqué, depuis plusieurs mois je pensais que ce serait bien d’arrêter.

La veille, et même le matin, je ne savais pas que j’allais arrêter. C’est lorsque j’ai jeté par la fenêtre cette cigarette à peine allumée que ma décision était devenue comme une évidence !

 

Derrière cela, il y avait une analyse, un secret, et une stratégie !

 

L’analyse : cet épisode en 3 actes (paquet égaré – frustration / manque – colère pour mon retard) m’avait montré que j’étais mûr pour cette résolution : la motivation était bien là, installée profondément. La leçon à en tirer, c’est qu’avant de prendre une résolution, il faut regarder au plus profond de nous même pour voir si la motivation est bien là.

Si cette motivation ne vous paraît pas très nette, un peu vague, eh bien j’ai un conseil à vous donner :

Procrastinez !!! j’appelle cela la procrastination positive !

Vous mettrez à profit ce sursis pour travailler sur le développement de votre motivation. Et vous devez le faire impérativement par écrit, on le verra plus loin.

 

Le secret : il m’a super bien aidé les premiers jours. Une résolution, dans 90% des situations, consiste soit à installer une nouvelle habitude, soit à en désinstaller une, jugée néfaste ou improductive, soit à faire les deux. Voilà le secret : je savais que le temps moyen pour installer une nouvelle habitude, ou pour en supprimer une, était entre 3 et 5 semaines. Il faut donc se donner un mois, soit 30 jours à tenir !

Et la stratégie, la voici :

Prendre des résolutions, c’est faire de la gestion de projet !

 

Il faut donc employer la méthodologie du management de projet.

 

Il faut définir des objectifs :

Une résolution signifie se résoudre à faire quelque chose. C’est une promesse faite à soi-même.

Mais une résolution ne se tient pas si vous ne préparez rien pour la réussir. Choisissez des objectifs et faites des plans pour les atteindre.

Mettez le résultat souhaité par écrit puis envisagez quelles étapes pourraient aider à l’atteindre.

Définissez vos différentes étapes et surtout écrivez-les ! Toutes ces étapes se transformeront en objectifs intermédiaires, écrivez-les en faisant un planning avec des dates précises.

Les paroles et les pensées s’envolent

Les écrits restent

Et vous engagent !

 

Définissez donc soigneusement vos étapes intermédiaires et faites comme dans un escalier :

Si vous allez au premier, allez y vite.

Mais si vous montez au 6ème,

Prenez votre temps, ménagez votre souffle !

 

Pendant que vous avancez, faites des bilans intermédiaires, et après chaque étape importante, faites la fête ! yes !

Si votre résolution consiste à faire un effort inhabituel,

S’il consiste à rompre avec une mauvaise habitude, chaque étape franchie avec succès est une petite victoire.

Alors faites vous un cadeau, un petit plaisir comme d’aller au restaurant ou au théâtre.

Achetez une Ferrari.

Non, là je rigole !!

 

Fêter et célébrer une avancée permet à la fois de la rendre officielle, et de compenser ce qui est désagréable à faire.

Mais n’hésitez pas à revenir aux étapes précédentes si vous pensez qu’il y a quelque chose à améliorer.

 

Plan d’action pour vous aider à rester fidèle à votre résolution :

Nous avons vu que presque toutes les résolutions sont des modifications d’habitudes ou des prises d’habitudes nouvelles.

Cela implique que vous devez changer !

N’attendez pas des autres qu’ils changent ou qu’ils vous changent, c’est à vous de le faire !

Mais changer n’est pas facile, on sort de la « zone de confort »…

On n’aime pas ça, même si on désire fortement ce changement. Le moyen le plus sûr pour y parvenir est d’appliquer cette méthode de gestion de projet.

 

En résumé :

1 – vérifiez et renforcez vos motivations.

2 – mettez par écrit votre projet détaillé.

3 – établissez des séquences, des étapes à franchir, des objectifs intermédiaires.

4 – datez, faites le planning des objectifs intermédiaires.

5 – fêtez chacune de vos avancées.

6 – chaque fois que possible, impliquez votre entourage, de même qu’on recrute une équipe pour faire avancer un projet.

 

Epilogue 1 :

J’ai un aveu à vous faire : arrivé à la soixantaine, j’ai maintenant l’impression que ce gamin de 14 ans, ce jeune homme de 30 ans n’était pas moi-même. L’idée de fumer m’est totalement étrangère et je ne comprends pas pourquoi j’aimais fumer avant. Et pourtant, c’est toujours un plaisir de réussir à rouler une belle clope entre ses doigts. Ne le répétez à personne, j’ai un peu honte à le dire !

 

Epilogue 2 :

Cet article participe à l’événement inter blogueurs “Votre meilleure astuce pour vous appliquer vos bonnes résolutions” sur le blog Des Livres Pour Changer de Vie.

Je lis ce blog régulièrement et pour tout vous dire mon article préféré sur ce blog est 

10 livres à offrir pour changer une vie

Cliquez ici pour voter pour mon article si vous l’avez apprécié.

 

Allez visiter ce blog d’Olivier Roland via les 2 liens ci-dessus. Son titre : « Des Livres Pour Changer de Vie », est à prendre au sens propre !

 

Maintenant, allez dans les commentaires en dessous, et dites-moi quel est selon vous le rapport entre tenir ses résolutions et réussir à apprendre, qui est le thème général de mon blog.

Merci !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *