Faire attention, c’est quoi ?

Faire attention, se concentrer, réfléchir

PRO006.jpg

Photos Libres

Vous allez trouver dans cet article 3 Astuces pour développer votre attention.

J’en appelle aux enseignants de toutes classes : Combien de fois disons-nous à un enfant

« Mais enfin, fais attention ! »

« Concentres toi sur ce que tu fais ! »

« Réfléchis avant de répondre ! »

En règle générale, une grande partie des écoliers, et même des collégiens et des lycéens, ne peut pas expliquer ce que ça signifie. Faites le test, posez leur la question, demandez-leur la définition de l’attention, la concentration, la réflexion. On va vous répondre :

faire attention, c’est être attentif !

La concentration : on va se concentrer… sur le mot lui même !

Réfléchir : un miroir réfléchit, il le fait stupidement !

Vous voyez que dans la plupart des cas, ce sont des consignes inopérantes. Elles n’ont pas d’effet positif sur l’élève, et bien souvent cela aggrave la situation, stigmatise, et ancre en lui un sentiment que l’échec est inéluctable…

Aaarrgh ! Le contraire de ce qu’on voulait ! En revanche, si on fait en sorte que l’élève, l’étudiant, découvre lui-même ce que sont l’attention, la concentration et la réflexion, on pourra logiquement en déduire qu’il sera en mesure d’appliquer ce qu’on lui demande. Mieux : tel un sportif à l’entraînement, il pourra largement développer ses capacités d’apprentissage.

Alors comment faire pour développer nos capacités d’attention ?

Notre esprit a une extraordinaire capacité à divaguer, rêver, prendre des chemins de traverse, s’évader ! Par analogie, par associations d’idées, par des souvenirs induits, nous voilà soudain « absent » du cours, et 2 ou 3 paragraphes, peut être les plus importants, nous ont échappés ! Damned ! Mais développer son attention, c’est possible.

Voici 3 astuces pour booster votre attention :

1. Donnez des ordre positifs à votre cerveau : expliquez lui qu’il doit se focaliser sur le sujet de la leçon qui va commencer. Pour cela faites appel à vos principales motivations. Pourquoi suivez-vous ce cours, cette formation ? Prenez le temps de réfléchir à cela, et rappelez-vous formellement ces motivations. Par exemple : « Je dois faire remonter ma moyenne qui est descendue en dessous de 10, et je veux avoir au moins 12 ». « Je vais réussir ce module, une bonne note me fera passer sans histoire en classe supérieure. »

  1. Prenez le temps d’observer votre formateur : Il est comme vous, son attention varie et son comportement vous mettra sur la voie de ce qui est important, des idées maîtresses de son sujet. Il peut « monter le son de sa voix », se mettre à répéter 3 fois la même chose, Souligner rageusement quelque chose au tableau, mettre beaucoup de couleur sur un schéma, un graphique. Quand vous connaîtrez ses méthodes pour vous alerter, Eh bien… mettez votre esprit en alerte !
  1. Utilisez la méthode CQQCOQP ! Vous savez que pour bien comprendre, il existe 2 mots magiques. Vous les connaissez depuis l’âge de 2 ans 1/2 – 3 ans. ces mots magiques sont pourquoi et comment. ces deux-là sont très puissants, à eux seuls ils sont capables d’alimenter une conversation sans fin ! Ils ne sortent jamais seuls, ils ont recruté des adjoints, et à eux tous ils sont redoutablement efficaces. Qui sont-ils ? les voilà :

Comment, Qui, Quoi, Combien, Où, Quand, Pourquoi.

Dans votre prise de notes, vous pouvez ordonner votre feuille en 7 colonnes ( ou 7 rangées, peu importe.) Il ne vous reste plus qu’à guetter ce que fait le prof, dans ce qu’il dit, ce qu’il écrit au tableau ou dans ce qu’il vous montre, et de noter dans la bonne rangée ce qui appartient à CQQCOQP. Et je peux vous dire que ce n’est pas qu’une méthode de prise de notes, très peu de sujets peuvent résister à nos 7 amis, et si vous savez leur répondre, c’est que vous avez tout compris.

Rappelez-vous qu’on ne peut pas apprendre si on ne comprend pas.

Et vous, avez-vous des astuces à nous communiquer ? Quelles sont vos plus grandes difficultés quand vous avez à apprendre quelque chose ?

Intervenez dans les commentaires, là, en dessous :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *